Vincent Kaufmann a accepté de devenir le premier parrain du projet « Rallumons l’Etoile ! ».Merci beaucoup à lui.

Prof. de sociologie urbaine et d’analyse des mobilités à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et directeur scientifique du Forum Vies Mobiles (Institut de recherches et d’expérimentations créé par la SNCF), il est à la manette des deux MOOC de l’EPFL : « Mobilités et Urbanisme » et  « La planification des mobilités »



LE MOT DU PARRAIN : « Il est l’heure pour Toulouse de monter dans le train »

La France est clairement en retard sur la Suisse quant à l’utilisation du ferroviaire pour organiser le développement de ses territoires. A contrario, la situation de l’agglomération franco-suisse du Grand Genève témoigne aujourd’hui que les choses peuvent évoluer. En effet, alors que le RER genevois doit être inauguré fin 2019, il est possible d’observer des changements importants et rapides côté français.

Le projet « Rallumons l’étoile ! » propose une démarche ambitieuse et nécessaire pour faire avancer l’idée que l’agglomération toulousaine puisse évoluer positivement vers une « métropole ferroviaire ». J’y adhère complètement et je suis convaincu qu’il pourrait servir d’exemple aux autres agglomérations françaises.

La proposition de recherche-action dans le cadre du programme POPSU me semble particulièrement intéressante. En effet, les petites villes peuvent être de très bons révélateurs des changements rendus possibles par une « métropole ferroviaire » qui penserait différemment l’aménagement du territoire à l’échelle de la grande agglomération.

Je soutiens donc le projet « Rallumons l’étoile ! », dont j’accepte avec plaisir d’être le premier parrain.
Et je souhaite apporter concrètement mon concours à sa réussite :

  • J’interviendrai à la réunion publique qui est organisée le 13 novembre prochain dans la commune d’Escalquens, au Sud-Est de Toulouse.
  • Nous allons organiser une session spéciale Toulouse de notre MOOC EPFL « Mobilité et urbanisme » pour appuyer la formation des acteurs locaux.

J’encourage donc l’ensemble des acteurs à contribuer au programme d’actions de « Rallumons l’étoile ! ».

Il est l’heure pour Toulouse de monter dans le train.

Bien cordialement,

Vincent Kaufmann

 

Je contribue

Je m'informe

Catégories : Ils nous soutiennent

1 commentaire

#Toulouse : des #RER plutôt qu’un nouveau #métro ? – le canard du midi · 11/10/2018 à 10:59

[…] Les maires de L’Union, de Lespinasse ou de Brax surfent sur la volonté affichée du gouvernement de privilégier les « trains du quotidien » par-rapport aux grands projets de LGV, considérés comme trop coûteux. Pour élaborer son contre-projet ferroviaire, Marc Péré s’est aussi largement inspiré des travaux d’un autre collectif local, Rallumons l’Etoile. Constitué à l’occasion de la révision du PDU, ce petit groupe d’universitaires et de passionnés a été le premier à demander de nouvelles lignes de RER sur les cinq voies ferrées qui rayonnent depuis la gare Matabiau. Il s’inscrit à contre-courant du discours unanime sur la saturation des lignes actuelles. « La SNCF raconte des mensonges » affirme même le président du collectif, Jean-Pierre Hegoburu. Pour cet urbaniste à la retraite, le problème n’est pas technique, mais administratif : « Toulouse-Métropole et la région Occitanie se renvoient la balle dès que l’on évoque des trains urbains, et rien ne bouge ». Pour illustrer son propos, Rallumons l’Etoile a prévu d’affréter son propre train le 15 décembre prochain. Le convoi partira de Castelnau d’Estretefonds et traversera la gare Matabiau pour se rendre à Baziège. Faire de Matabiau le terminus de toutes les trains est une erreur qui alimente la congestion ferroviaire, explique en substance Benoît Lanusse, cheville ouvrière du collectif. Ce jeune urbaniste autodidacte estime que le nouveau système d’aiguillage de la gare Matabiau permettrait de repenser toute l’architecture du réseau en prenant exemple sur la Suisse. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *